Projet de Facilitation du Transport

Les infrastructures destinées au transport routier sont relativement bien développées en Afrique de l’Ouest, mais le flux du trafic demeure faible. Les principales raisons à la base de ce  flux relativement modeste le long des corridors inter-états sont:

  1. L’existence de nombreux contrôles routiers;
  2. L’existence de barrières non-tarifaires due aux procédures non-harmonisées au regard de la circulation des biens et des personnes entre les Etats.

Ces obstacles entraînent aussi bien une augmentation du coût qu’un allongement de la durée du temps de voyage, avec pour conséquence, un freinage du trafic inter-états entravant ainsi l’intégration économique ainsi que le processus de spécialisation efficace, par exemple, des infrastructures portuaires. En général, le coût élevé du transport et la durée prolongée du  temps de voyage, accroissent l’impact sur les utilisateurs finaux, dans la mesure où les prix de tous les produits commercialisés, tant au niveau local qu’international (à savoir les produits importés et exportés) subissent ainsi une augmentation. Cette situation, à l’évidence, compromet le développement social et économique de tous les pays de la région et partant, leur intégration économique.

Dans le but d’accélérer le processus de facilitation du transport routier, les Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA ont élaboré le Programme Régional de Facilitation du Transport et du Transit Routiers de l’Afrique de l’Ouest en harmonisant leurs programmes de facilitation du transit. Les composantes de ce programme, se déclinent, entre autres, ainsi qu’il suit:

  1. Simplification et harmonisation des règles, procédures et documents relatifs au transport routier;
  2. Mise en place de postes de contrôle frontaliers juxtaposés le long des corridors inter- Etats;
  3. Mise à jour du système d’information sur le transit routier;

Vu l’importance de cette question, l’UE a alloué à la Commission de la CEDEAO 63,8 Millions d’Euros prélevés sur les fonds du Programme Indicatif Régional (PIR) du  9ème FED pour financer les activités à titre d’assistance technique d’une “Equipe de Facilitation du Transport” ainsi que les programmes visant à réduire les entraves rencontrées dans le cadre de la circulation des personnes, des biens et des véhicules et enfin pour accélérer le processus d’intégration et réduire la pauvreté en Afrique de l’Ouest.

Objectifs du projet et résultats escomptés

Objectifs généraux

  1. Faciliter la libre circulation des personnes et des biens, promouvoir le commerce interrégional et assurer l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest ; supprimer les obstacles au commerce ;
  2. Réduire la pauvreté par l’amélioration des services de transport régionaux et en réduire les coûts ;

Objectifs spécifiques

  1. Assurance d’une assistance technique à la mise en œuvre, y compris la gestion administrative et financière du “PIR au titre du 9e FED – Programme de facilitation des transports” conformément à l’accord de financement et aux procédures du FED ;
  2. Aider la CEDEAO et l’UEMOA à la préparation et à la mise en œuvre des activités spécifiques liées aux divers secteurs du transport : voie terrestre, aérienne, voie ferrée et maritime tel que prévu dans l’accord de financement.